Le tournage au tour de potier

Une demarche de création artisanale

Tout commence par le tournage des pièces.

Nous pétrissons l'argile afin de l'homogénéiser et d'en chasser les bulles d'air, nous formons des balles de tailles similaires, et prenons place sur les  tours.

 Nous projetons la balle de terre au centre de la girelle, la rotation s'enclenche et c'est alors que commence le tournage de la pièce.

Un travail de sensibilité à l'aide des mains, qui modèlent et accompagne l'argile pour la déplacer, la façonner et créer la forme.

Le tour de potier était utilisé dès l'age du bronze vers -4000, et a permis à des générations de potiers de réaliser l'ensemble des céramiques tournées. Toujours aussi efficace de nos jours, optimisé, cet outil s'incrit dans une belle et longue histoire, qu'il nous importe de faire perdurer.

girelle_edited.jpg
pieces_edited.jpg

Il s'écoule en moyenne un mois entre la préparation d'une balle de terre et sa transformation en Oya prêt à être utilisé.

Le séchage
pièces tournées.JPG

Une fois les Oya tournés, ils sont ensuite tournassés pour afiner le bas de leur forme puis empilés et stockés pour sécher pendant deux à quatre semaines, en fonction des conditions météorologiques.

 

C'est une étape très importante, où l'eau encore présente dans les pièces va lentement s'évaporer.
 

La couleur des pièces, révélatrice de l'humidité restante, va évoluer tout au long de ce processus.


Une fois les Oya secs, ils peuvent être cuits.

Sechage 2.jpg
La cuisson au four à bois
Hnet-image.gif

Tous nos Oya sont cuits dans notre four à bois construit par nos soins

afin de répondre au mieux à nos besoins.
Sa forme se rapproche des fours gallo-romains, qui ont été parmis les fours les plus efficients pour cuire des pièces à la température que nous souhaitons atteindre.

La cuisson se déroule en deux étapes, la première consistant en une montée lente et régulière de la température dans le four, jusqu'aux environs de 350 °C afin d'éviter tout risque d'explosion des pièces dû à la vaporisation trop rapide de l'eau présente dans la terre.

Une fois ce palier franchi, la montée peut être plus franche et rapide.

La cuisson est terminée lorsque l'on atteint une température comprise entre 950 et 1000°C.

Les Oya atteignent alors leur solidité et leur porosité optimale.

_MG_7128.JPG